Améliorer ses Performances et son Expressivité

Il existe plusieurs façons de pratiquer une activité sportive ou artistique : pour le loisir, le bien-être, le partage, l'excellence, le dépassement de soi, la compétition... On peut pratiquer en amateur ou bien en professionnel, concourir en compétition.

Quels que soit vos objectifs, il est toujours intéressant de pouvoir améliorer ses performances et son expressivité, pour profiter encore mieux de son activité.

Voici plusieurs thématiques importantes pour vous accompagner dans l'amélioration de vos performances et l'expressivité :

MOTS CLés

fascias / proprioception - équilibre / corps délié

mauvaises postures / Douleurs Chroniques / Traumas - blessures

Respiration plus Fluide / Schéma corporel

Améliorer la Respiration

Qui dit activité physique intense dit respiration intense. Améliorer la capacité de respiration aura donc un impact direct d’amélioration de la performance.

Le Rolfing® est très efficace sur l’amélioration de la respiration :
- de façon directe, en améliorant le tonus des fascias autour de la cage thoracique,
- et de façon indirecte, en alignant mieux le corps, pour que la respiration ne soit pas trop restreinte par des tensions de compensations du corps pour rester debout. Exemple : en position debout, écoutez votre respiration en pivotant votre bassin vers l’avant (cambrure forte), ou bien en le pivotant vers l’arrière (le pubis remonte et pousse en arrière) ; vous sentez une différence ?

Eviter les Blessures

La répétition d’un même geste, s’il n’est pas optimum, peut entraîner des déséquilibres profonds dans le corps. D’autant plus lors d’une pratique à haute intensité. A la longue, ces déséquilibres entraînent des tensions chroniques qui peuvent se transformer en douleurs chroniques voire en blessures.

Le haut niveau implique de savoir dépasser ses limites, de se faire mal, souvent aux limites de la blessure. L’adage anglais bien connu dans certaines pratiques est « No Pain, No Gain !», c’est à dire « Si tu n’en baves pas, il n’y aura pas de résultat ! ».

Et en compétition, il faut tout donner le jour J, même si le corps n’est pas dans les meilleures dispositions à ce moment-là. Les conséquences d’une non-victoire, une non-participation peuvent sembler tellement importantes et inéluctables, que certains athlètes et artistes vont « serrer les dents », « aller dans les derniers retranchements », ignorer les signaux d’alarme envoyés par le corps. Parfois même jusqu’à ce que le corps dise stop, violemment, avec une blessure.

Et même s’il n’y a pas de blessure, il est possible, si cela est répété trop souvent, que le mental prenne le pas sur le corps, et cherche à le contrôler de force comme une machine qui doit obéir, sans écouter les signaux. A la longue, se couper des ressentis du corps, c’est aussi se couper des informations de prévention que le corps envoie pour alerter de possibles futures blessures.

Qui dit blessure, dit pas d'entraînement, et encore moins de de compétition ou de représentation. Cela induit retard dans la préparation, pertes de sensations et diminution de la condition physique. Et l'adage connu "mieux vaut prévenir que guérir" prends ici tout son sens !

De multiples causes, souvent concomitantes, peuvent entraîner les blessures. En voici quelques-unes sur lesquelles nous pouvons agir :
- Déséquilibre structurel : le Rolfing Intégration Structurale a pour objectif de mieux aligner le corps et le délier
- Fascias trop rigides :
- Déficit de proprioception et d’équilibre: --> voir le chapitre ci-dessous
- Trop de Stress : --> voir le chapitre ci-dessous

Mieux Récupérer après une Blessure

Après la période de rééducation d'une blessure, il peut subsister des « manques d’efficience ». Par sécurité, il est fréquent que le « corps » n’ose pas complètement retrouver ses mouvements « d’avant », même si tous les paramètres physiques et bio-mécaniques sont bons.

Il convient de « fluidifier l'empreinte de la blessure ». En effet, la blessure n’est pas que physique ; elle provoque également une altération du schéma corporel.

Il est fréquent également après une blessure que les fascias soient comme « collés » : le corps a réagi en fabriquant plus de collagène, une des formes de fascias, entraînant plus de rigidités et une réduction de la fluidité de mouvement des muscles.

Le Rolfing®, avec son travail en profondeur des fascias, va les « décoller ». Et les explorations de mouvement proposées au participant vont permettre de réactualiser le schéma corporel.
La méthode Poyet® va aider à remettre en place un schéma corporel plus cohérent et favoriser une meilleure circulation énergétique qui contribue à une guérison plus complète et plus rapide.

Améliorer son Equilibre et sa Proprioception

La gestion de l'équilibre et de l'alignement postural sont clés dans la plupart des activités sportives, et artistiques, notamment pour aider le geste parfait, les reprises d'appui rapides, l’adaptation aux conditions extérieures (terrain, autres partenaires ou compétiteurs).

Une grande partie de proprioception provient de cellules nerveuses présentes dans les fascias. Une étude scientifique récente estime à plus de 100 millions le nombre de terminaisons nerveuses dans les fascias !

Le Rolfing® Intrégration Structurale a pour objet de mieux aligner le corps avec la force de gravité et de le délier : c'est sans doute la pratique de travail des fascias la plus complète : à la fois manuelle et perceptive.

Mettre à jour son schéma Corporel

Comment le corps gère-t-il les mouvements ?

Le mouvement est le reflet d’un apprentissage, de la mémoire de cet apprentissage. Il est quasi impossible d’improviser un mouvement.

Notre schéma corporel se modifie en continu, en fonction de notre vécu, nos histoires, nos blessures (tant physiques que psychologiques), nos rencontres. Il peut donc s’améliorer ou se détériorer.

De la même façon que l’on devient ce que l’on mange, nos mouvements sont à l’image de la façon dont on nourrit notre schéma corporel. Soit il se sclérose au fil du temps, soit on arrive à le garder vivant, évolutif, adaptatif.

Le Rolfing® permet de revisiter notre schéma corporel, des pieds à la tête. D’une part avec le travail des fascias, avec un ordre particulier du génie des 10 séances, et d’autre part avec les explorations de mouvement pour améliorer notre conscience corporelle
Une des clés du Rolfing découverte par Ida Rolf : les fascias donnent sa forme au corps. Avec les recherches actuelles, on parle même d’organe de la forme du corps. Donc en travaillant les fascias, avec la participation active de la personne, on l'aide à actualise son schéma corporel.

Développer l'efficacité du Mouvement

La recherche du mouvement parfait s’accompagne d’une recherche du mouvement le plus fluide possible, sans forcer. Si le mouvement est forcé, cela indique vraisemblablement qu’il y a des tensions inutiles qui le parasitent. Ou peut-être que le schéma corporel ne permet pas certains mouvements.

Un des buts du Rolfing est de Lâcher prise aux tensions inutiles ! En décollant les fascias qui réduisent les mouvements de glissement entre les muscles et en travaillant l’équilibre postural, on réduit fortement les tensions inutiles. De plus on améliore la transmission des forces, l’une des fonctions remplie par nos fascias.

Réduire le Stress

Le Stress agit sur notre système nerveux, de façon différente en fonction des évènements et des profils, en provoquant la fuite, la sidération (rester figé) ou la combativité.

Il y a le Stress de ne pas réussir, de ne pas être prêt à temps, la peur de se blesser, l’impression que l’autre est beaucoup trop fort pour nous…

Il y a éventuellement le stress du jour J. Mais il y a aussi tous les micro-stress qui se sont accumulés, et qui n’ont pas été encore évacués. A la longue, l’effet est aussi notable.

Le Stress non évacué va induire des modifications dans notre Système Nerveux Autonome.

Des recherches récentes ont démontré le lien entre Stress et Fascias, et notamment comment les fascias se rigidifient avec le Stress, et la bonne nouvelle, comment le Toucher Rolfing a une action en retour sur le Système Nerveux Autonome pour se ré-équilibrer.

-> Le toucher Rolfing aide le Système Nerveux Autonome à se ré-équilibrer.
-> Le massage tibétain du bLa aide à retrouver un esprit plus serein.

Bien - Mieux Dormir

Un bon sommeil est essentiel et nécessaire pour nombre de fonctions physiologiques.

Notamment la réparation des tissus. La pratique sportive ou artistique intense va générer de nombreuses micro-lésions. La grande majorité de ces mini-déchirures sont réparées par le corps avec un sommeil réparateur.

De même, des recherches scientifiques ont démontré qu’il est plus efficace pour le corps de ne pas s’entraîner physiquement tous les jours. Il faut laisser au moins un jour de repos dans la semaine, pour laisser aux fascias le temps de se réparer, regénérer.

-> le Rolfing®, avec son action sur la respiration et sur le Système Nerveux Autonome va aider à « lâcher des tensions inutiles ». En général, après la première séance, dédié en grande partie à la respiration, les personnes ont une grosse nuit de sommeil réparateur
-> le massage tibétain du bLa aide à retrouver un esprit plus serein, ce qui aide pour un meilleur sommeil.